Triskem International annonce la création d’un LabCom

La société Triskem International et le laboratoire Subatech (CNRS, Université de Nantes, IMT Atlantique) viennent d’annoncer le lancement du laboratoire commun (LabCom) TESMARAC grâce au soutien de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR). Le but de ce LabCom est de développer de nouvelles résines et nouveaux supports spécifiques, et de réaliser de la R&D de nouvelles méthodes de séparation/préconcentration avec des supports existants pour la séparation et l’analyse des radioisotopes qualifiés « DTM » (« Difficult To Measure ») à l’échelle de traces, dans des milieux complexes.

Des résines spécifiques développées pour la séparation des éléments/radioisotopes

Les acteurs des différentes filières du nucléaire (médecine nucléaire, environnement, cycle électronucléaire et procédésindustriels associés) et hors nucléaire (surla problématique de la gestion de la radioactivité naturelle renforcée, en particulier) ainsi que les autorités de sûreté ont exprimé un fort intérêt pour l’usage de résines spécifiques développées pour la séparation des éléments/radioisotopes.

Mise en commun des connaissances

L’innovation au sein du LabCom TESMARAC est assurée grâce à la mise en commun des connaissances et des savoir-faire issus du laboratoire Subatech, porteur du projet et expert en radiochimie et en métrologie nucléaire, et de la société Triskem International spécialisée dans le développement et la fabrication de résines hautement sélectives.

L’approche innovante est renforcée par un partenariat avec l’équipe ModES (Modélisation Et Spectroscopie) du laboratoire CEISAM (Chimie et Interdisciplinarité, Synthèse, Analyse, Modélisation) de l’Université de Nantes, qui développe des approches in-silico au travers d’outils de modélisation moléculaire.

Les principaux enjeux du LabCom TESMARAC portent sur :

  • La classification et la gestion des déchets radioactifs
  • La revalorisation des matériaux
  • L’évaluation de l’impact de la radioactivité sur l’homme
  • La fabrication des radionucléides à des fins médicales (diagnostique et thérapie)

« Nous sommes très heureux du lancement du LabCom TESMARAC. Ce projet est la prolongation naturelle de notre collaboration avec le laboratoire Subatech qui a déjà fait ses preuves au cours de nombreux projets de recherche et développement et permet ainsi d’exploiter un grand nombre de domaines d’activités que nous partageons.
La proximité géographique des laboratoires Subatech et Triskem facilite la mise en œuvre du LabCom TESMARAC en proposant des moyens techniques complémentaires et conforte l’étroite collaboration des équipes de R&D. Ce projet est un bel exemple pour l’esprit d’innovation de notre territoire du Grand-Ouest ».

Michaela Langer, présidente de Triskem International

Publié le 28 juillet 2021

Partager :

Pour aller plus loin