Procédé d’extraction de vitamine D3 issue de coproduits marins : fin du projet DD3

La société bretonne Elementa, spécialiste des ingrédients santé destinés aux fabricants de compléments alimentaires, s’est associé à l’Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Rennes (ENSCR) afin de développer un procédé d’extraction de la vitamine D3 issue de coproduits marins. Ce partenariat a eu lieu dans le cadre du projet DD3 soutenu financièrement par l’appel à projet « Transfert de technologies » de la région Bretagne et accompagné par Biotech Santé Bretagne.

Un procédé de distillation moléculaire pour extraire la vitamine D3

Les bénéfices santé de la vitamine D3 pour les humains sont nombreux et le marché en pleine expansion. Elementa souhaitait donc creuser la piste de la valorisation de coproduits marins, notamment issus de l’huile de foie de morue, qui sont naturellement riches en vitamine D3.

Elementa et l’équipe Chimie Organique et Interfaces (CORINT) de l’ENSCR ont donc collaboré pour la première fois dans le cadre de ce projet. Le savoir-faire du laboratoire académique dans les procédés de distillation moléculaire ont permis de développer, à l’échelle du laboratoire, un procédé pour obtenir un concentré de vitamine D3 à partir de l’huile de foie de morue et de ses coproduits de raffinage.

Vers de futures collaborations ?

La preuve de concept a été validée à l’échelle laboratoire. Le laboratoire CORINT a pu développer son savoir-faire en testant et en adaptant son procédé de distillation moléculaire sur une nouvelle matrice. Ce projet aura également permis aux deux structures de collaborer pour la première fois et les collaborations devraient se poursuivre sur d’autres projets.


En savoir plus : Laure Ancellet, R&D Project Manager, Elementa – laure.ancellet[at]elementa-ingredients.com

Publié le 16 décembre 2021

Partager :

Pour aller plus loin