Le CHU de Rennes, à la pointe en matière de gestion des données de santé

Le CHU de Rennes via sa Direction des systèmes d’information (DSI) vient d’obtenir  la certification « hébergeur de données de santé » (HDS). Cette certification vient entériner la stratégie globale de l’établissement rennais autour de la gestion sécurisée des données de santé à des fins cliniques et de recherche. Il est l’un des tous premiers établissements français à être certifié. 

Logo CHU Rennes

Obtenue le 25 mars 2021, la certification HDS a pour but de placer l’établissement dans un espace de confiance autour de la protection des données de santé en renforçant la sécurité et la confidentialité de ces données. Elle permet également aux CHU de garder la main sur cette question. Christine Pichon-Abarnou, directrice des systèmes d’information du CHU de Rennes estime que « tout établissement de santé désireux de rester maître de ses choix d’hébergement des données doit engager ce processus de certification ». 

Un établissement à la pointe

L’établissement de santé rennais est engagé depuis de nombreuses années déjà dans une stratégie pro-active au sujet de la gestion des données et a su mobiliser ses équipes dans cette démarche. La directrice générale du CHU de Rennes, Véronique Anatole-Touzet, s’est félicitée de cette certification et a rappelé le statut de son établissement « pionnier dans la gestion des données de santé et dans leur utilisation ». 

Il est à noter que le CHU de Rennes était déjà à la pointe sur la question des données, après la création de l’un des tout premiers entrepôts de données hospitaliers et son rattachement à la plateforme Ouest Data Hub. L’entrepôt de données est une base de données massives autorisée par la CNIL et qui rassemble des données recueillis lors de la prise en charge de patients au CHU. Avec la certification, le CHU pourra proposer à ses partenaires des solutions d’hébergement sécurisées de données. 

De nouvelles perspectives

La certification HDS ouvre de nouvelles perspectives en matière de recherche clinique, notamment dans la mesure où elle encourage les collaborations avec des partenaires publics ou privés. Le groupement hospitalier de territoire (GHT) de Haute Bretagne y voit là l’occasion d’accélérer la convergence des systèmes d’informations de ses établissements et ainsi de faciliter les parcours de soin coordonnés sur son territoire. 

Sur le plan de la recherche et innovation, la certification HDS élargit l’horizon de la mobilisation des données massives en santé (big data). En effet, l’exploitation du big data en santé est à la base de l’innovation, dans le respect des préceptes de la médecine 4P : préventive, prédictive, personnalisée et participative. 

Par ailleurs, la certification HDS permet un rapprochement avec les données de l’Assurance Maladie et donc un élargissement des données disponibles pour la recherche sur le territoire.


Si la certification HDS arrive comme une reconnaissance des efforts continus des équipes du CHU, Véronique Anatole-Touzet rappelle qu’elle ne reste qu’une « étape stratégique supplémentaire », un jalon qui marque la volonté de l’établissement d’évoluer vers la médecine de demain.

Publié le 11 mai 2021

Partager :

Pour aller plus loin