Interopérabilité et convergence des SI de santé : Kereval se développe et recrute !

Kereval et EY viennent d’être sélectionnés par l’ANS pour accélérer le virage numérique en santé

EY Advisory et l’entreprise bretonne Kereval ont remporté un important marché de l’ANS (Agence du Numérique en Santé) pour accélérer l’interopérabilité et la convergence des systèmes d’information (SI) de santé. La valeur de ce marché est estimée à 5,4 millions d’euros HT et a été conclu le 22 septembre pour une durée de quatre ans.

« L’équipe de Kereval est très fière d’avoir gagné ce contrat de poids pour l’ANS dans un groupement avec EY, partenaire de confiance et de qualité ! Fière aussi de contribuer à l’accélération du déploiement de la e-santé en France à travers le Ségur de la Santé ! Une reconnaissance supplémentaire de notre expertise en test d’interopérabilité et un booster pour notre croissance ! »

Abdelmoula Tamoudi, président directeur général de Kereval

Accélérer l’e-santé

Ce marché va contribuer à faire avancer l’ambitieux plan de l’Etat français « Ma Santé 2022 » visant notamment à accélérer le virage numérique en santé. Il intervient à une époque charnière où « toutes les planètes de la e-santé sont alignées ». La crise Covid a accéléré la prise de conscience du grand public et de l’ensemble des professionnels de santé sur l’apport du numérique dans les secteurs sanitaire, médico-social et social. Elle a par ailleurs convaincu la puissance publique de consacrer des ressources financières très élevées pour accélérer la transformation numérique, dynamique récemment renforcée avec le Ségur de la Santé. L’ANS a vu, de ce fait, son rôle très largement renforcé, et même capital dans le développement des usages du numérique.

25 emplois à pourvoir

Cette dynamique nationale et internationale en faveur du déploiement de la e-santé permet à Kereval de se développer. En conséquence, la PME qui emploie 65 collaborateurs près de Rennes, prévoit un ambitieux programme de recrutements de 25 personnes sur les deux prochaines années pour le Pôle santé. Elle recherche actuellement des ingénieurs consultants en e-santé, des experts en interopérabilité et des développeurs informatiques.

Publié le 20 octobre 2021

Partager :

Pour aller plus loin