Impression 3D des prothèses : Vytruve lève 1.5 millions d’€ !

L’entreprise Rennaise Vytruve, qui permet de concevoir et de faire fabriquer facilement des prothèses en impression 3D pour les personnes amputées, vient d’annoncer une première levée de 1,5 millions d’euros ! Son ambition ? Digitaliser le métier hautement manuel et artisanal d’orthoprothésiste en proposant une solution simple d’utilisation qui laisse exprimer le savoir-faire et l’expérience du professionnel orthoprothésiste.


©Vytruve

La prothèse aujourd’hui…

Pour fabriquer une prothèse, un orthoprothésiste assemble 2 types d’éléments : des éléments génériques (pieds, genou…) choisis parmi de nombreuses références et une partie sur-mesure, l’emboiture, qui est en lien direct avec le moignon (membre amputé). “C’est l’élément le plus important et le plus compliqué à appréhender. Toute l’expérience et le savoir-faire de l’orthoprothésiste se traduit dans la conception, la fabrication et l’ajustement de cette emboiture qui doit être parfaite. Cette emboiture rigide, en contact avec les os et la peau, supporte le poids du patient et doit permettre de marcher sans douleur, sans se blesser et efficacement. Aujourd’hui la conception de cette emboiture est artisanale, complexe et longue. Il faut réaliser un moule en plâtre sur le moignon du patient, retourner à l’atelier, couler le positif, rectifier manuellement, thermoformer une plaque de plastique, assembler un système d’ancrage pour fixer le pied, aligner avec les éléments… et enfin essayer et tester sur le patient. Le processus est long, manuel, fastidieux.” explique Erwan Calvier, fondateur de Vytruve.

… vers la prothèse de demain !

L’objectif de Vytruve est de faire évoluer profondément les pratiques en orthopédie en s’appuyant notamment sur une transformation digitale afin de faciliter et accélérer les processus métier des orthoprothésistes tout en délivrant une prestation
toujours meilleure aux patients. Il n’existait jusqu’alors aucune solution permettant de reproduire facilement, en quelques clics et sans connaissance 3D poussées, les étapes maitrisées à l’atelier.

Nous concevons une solution très simple d’utilisation et spécifique au métier d’orthoprothésiste. Nous proposons une solution logicielle qui ne nécessite absolument aucune compétence en 3D et qui permet en moins d’une heure sur un PC de concevoir, ajuster et commander des emboitures ; Et une solution matérielle puisque nous fournissons un chariot tout en un avec un scanner 3D, une imprimante et un PC prêt à être utilisé dans la structure, ou transportable avec la valise pour se déplacer en centre.

Erwan Calvier, fondateur de Vytruve

Publié le 15 juillet 2021

Partager :

Pour aller plus loin