Diagnostic précoce du cancer de la vessie : fin du projet UC3

Clap de fin cet automne pour le projet UC3 porté par l’entreprise VitaDX qui développe une solution logicielle pour le diagnostic précoce du cancer de la vessie en combinant l’imagerie et l’intelligence artificielle. Dans le cadre du projet UC3, VitaDX s’est associée à un laboratoire de recherche (UMR 1242 COSS) et un grand laboratoire d’analyse (Cerballiance Finistère) afin d’étudier et de comprendre les mécanismes qui conduisent à l’observation d’un signal de fluorescence différent entre les cellules de patients sains et atteints d’un cancer. Cette compréhension vise le développement d’algorithmes de traitements de l’image les plus fiables et reproductibles possibles pour atteindre la plus haute performance diagnostique. 

logo vitaDX

Au cours du projet UC3, plus de 200 échantillons ont pu être récoltés par Cerballiance Finistère permettant d’enrichir la base de données images nécessaire à l’apprentissage algorithmique. Ces données ont participé à l’amélioration des performances de VisioCyt et ainsi à valider l’essai clinique VisioCyt 1. Les études physico-chimiques menées par le laboratoire COSS ont permis de mettre en évidence des conditions permettant de mimer le film de montage à l’origine du phénomène de fluorescence observé. Les études biologiques ont permis d’identifier la composante biologique et plus précisément les lipides membranaires comme acteur de la fluorescence dans le phénomène de fluorescence exploité par la méthode VisioCyt. Un logiciel de quantification a pu être développé, et valorisé auprès de la SATT Ouest, pouvant être exploité dans le cadre de la recherche.

💡 Le projet UC3 s’est déroulé dans le cadre de l’appel à projets “L’innovation collaborative au croisement des filières”. Le projet a été labélisé par les pôles Atlanpole Biotherapies et Images & Réseaux, et a été accompagné par Biotech Santé Bretagne.

Publié le 9 décembre 2021

Partager :

Pour aller plus loin