Détection précoce du cancer de la vessie : aboutissement du projet IMPROVeD

Dans le cadre de l’appel à projet « Transfert de technologies » de la Région Bretagne, la startup rennaise VitaDX et le Centre de Données Cliniques du CHU de Rennes ont collaboré pour développer une innovation au service de la détection précoce du cancer de la vessie. Le projet, accompagné par Biotech Santé Bretagne, vient de se finaliser par un succès.

Un algorithme entrainé sur des images et des données cliniques massives

L’originalité du projet IMPROVeD était d’exploiter des données médicales massives consolidées par le Centre de Données Cliniques du CHU de Rennes pour améliorer les performances d’une solution de détection précoce du cancer de la vessie basée sur un logiciel de traitement de l’image développé par VitaDX. Le projet visait à mettre en évidence l’intérêt de fusionner deux approches algorithmiques distinctes d’apprentissage automatique, le traitement d’images de cellules issues d’urine de patients d’une part et les données clinico-biologiques d’un grand nombre de patients ayant eu une suspicion de cancer de la vessie, d’autre part.

Des résultats encourageants pour la détection précoce du cancer de la vessie

L’objectif principal du projet qui visait à démontrer l’apport des données cliniques combinées aux données d’imagerie pour la détection du cancer de la vessie a été atteint. L’algorithme a pu être entraîné sur les données dé-identifiées de plus de 5000 patients ayant eu une suspicion de tumeur de la vessie. Cette première preuve de concept ouvre la voie à la poursuite de la collaboration entre la société VitaDX et les équipes du Pr. Marc Cuggia du LTSI et du Centre de Données Cliniques du CHU de Rennes.


En savoir plus :

Centre de Données Cliniques du CHU de Rennes

Laboratoire LTSI

VitaDX

Publié le 25 mai 2021

Partager :

Pour aller plus loin