Candidats médicaments : SeaBeLife lève 1 M€

La startup bretonne SeaBeLife, entreprise biopharmaceutique de R&D développant une nouvelle classe de candidats médicaments contre la mort cellulaire régulée, vient d’annoncer sa 2ème levée de fonds « seed money » (amorçage) auprès de plusieurs réseaux de Business Angels.

Insuffisance rénale, insuffisance hépatique aiguë, Parkinson, Alzheimer, DMLA… Une innovation de rupture avec un potentiel thérapeutique majeur

La technologie développée par SeaBeLife permet d’inhiber simultanément deux types de mort cellulaire par nécrose. C’est une innovation de rupture avec un potentiel thérapeutique majeur. En effet, l’activation de ces voies est l’une des explications récentes de plusieurs pathologies graves ciblant nos organes vitaux et difficiles à traiter. En particulier, l’insuffisance rénale aiguë et l’insuffisance hépatique aigüe, pour lesquelles SeaBeLife a confirmé les résultats encourageants de 2020 sur des modèles animaux.

Au-delà de ces pathologies aiguës, SeaBeLife vise à combattre la mort cellulaire dans des pathologies chroniques très répandues comme les maladies de Parkinson et d’Alzheimer, ou la DMLA (rétine). Des résultats préliminaires très encourageants ont été obtenus sur des modèles cellulaires et, pour chaque indication, les équipes évaluent actuellement les molécules biologiquement actives sur les modèles animaux.

La première levée de fonds et le financement du grand concours iLab obtenu en 2020 nous ont permis de confirmer nos premières preuves de concept (POC) sur l’animal dans les indications aiguës et d’envisager un développement dans les pathologies chroniques. La levée de fonds (…) va nous permettre de confirmer ces résultats sur l’animal et de commencer à préparer les premiers essais chez l’homme. Nous préparons le démarrage des travaux de préclinique réglementaire à partir de début 2022 pour les indications aiguës et la préparation d’un partenariat pharmaceutique pour les indications chroniques.

Morgane Rousselot, Fondatrice – CEO, SeaBeLife

Les fonds ont été apportés en capital par les fondateurs, les Business Angels des réseaux bretons Breizh Angels (Finistère Angels, BSA, BA35, Armor Angels), et ceux de WeLike, BAdGE et AVA Capital pour un montant de 1 M€.

Publié le 27 mai 2021

Partager :

Pour aller plus loin